DOUCHY

 

 

 

Le lait
 
 
L'inauguration
 
       
l'exposition
 
     
Quelques documents

Vidéo : Voyez ici comment les époniens font leur beurre !

Cliquez sur la photo pour télécharger la vidéo

Vidéo au format wmv
qualité moyenne
Durée 10 minutes


EPONA sur la voie lactée

On sait que l’association EPONA organise chaque année une grande manifestation thématique dans une des communes du canton de Château-Renard. Douchy était à l’honneur ce 21 octobre 2012 avec une grande exposition sur le lait, les laiteries et les produits lactés. Exposition remarquable, comme d’habitude – mais l’habitude ne doit pas faire oublier le travail des bénévoles de l’association qui ont réussi à réunir tous ces objets, ces documents et ces témoignages. On a même pu battre le beurre, à l’ancienne, dans des barattes à manivelle – l’occasion d’entendre des répliques savoureuses :
- Vous ne voulez pas me remplacer un peu à la manivelle ?
- Oh ben non, je l’ai bien trop tournée dans ma jeunesse !
Comme d’habitude aussi, donc, les souvenirs ont refait surface, des souvenirs forcément plus intimes que dans les expositions des années précédentes : le lait n’est-il pas le souvenir commun à l’ensemble de l’espèce humaine ? Bien plus qu’avec les trains, l’école ou la forge, le lait fait remonter des goûts et des dégoûts, des gestes ancestraux, des souvenirs enfouis. Il y avait souvent moins de nostalgie que d’émotion dans ces retrouvailles.
Quant aux fromages, ce premier mode de conservation du lait, on regrettera de n’avoir pas pu goûter le « Coulommiers de Château-Renard », ressurgi des recherches d’EPONA - mais qu’importe : ces goûts-là, l’industrie agro-alimentaire n’a pas encore réussi à les éradiquer de nos marchés !
En creux de l’exposition se lisait aussi l’ambivalence de l’industrie laitière : si la production s’est éloignée de la gestion domestique, les camions de ramassage continuent de sillonner le canton sept jours sur sept, parce que les vaches ne respectent aucune convention collective. Mais on n’oubliera pas que la société multinationale la plus puissante aujourd’hui a été fondée en Suisse, en 1867, par une certain Henri Nestlé, qui avait récupéré la recette de la condensation du lait auprès du consul américain, recette développée aux États-Unis grâce au marché gigantesque de la ruée vers l’or ! Le lait est bien le premier aliment à être entré dans l’ère industrielle, et son évolution est un puissant révélateur des choix de nos sociétés. Mais parce que le lait est si lié à nos premières émotions humaines, l’industrie ne pourra sans doute jamais le « normaliser » entièrement. C’est cette nécessaire harmonie entre la nature et le progrès que l’exposition d’EPONA a permis de mettre en lumière.

G. Baumgartner, Revue d'histoire du Gâtinais n°255


Cliquez sur une image pour l'agrandir

Retour epona2.gif (1970 octets)